Sommaire

Quel plaisir d'admirer les flammes danser dans le foyer ! Mais pour en profiter au mieux, encore faut-il opter pour le modèle de cheminée à bois qui vous convient. Entre configuration, puissance, rendement, autonomie ou encore habillage, Ooreka vous guide dans votre choix.

Quel foyer choisir pour sa cheminée à bois ?

La cheminée à foyer ouvert

Esthétique et chaleureuse, la cheminée à foyer ouvert offre le spectacle des flammes, mais ne peut être considérée comme un appareil de chauffage puisqu'elle laisse échapper presque 90 % de la chaleur dans le conduit. Son autonomie est limitée et, une fois le feu éteint, l’air chaud de la pièce monte dans le conduit, générant déperditions de chaleur et courants d’air. Ce type de cheminée est également plus polluant et moins sécuritaire qu’un foyer fermé ou qu’un insert.

La cheminée à insert

L’insert se glisse dans le foyer ouvert d’une cheminée existante pour en améliorer très nettement le rendement. Il diffuse ainsi la chaleur à la fois par convection et par rayonnement grâce à la vitre. Fonctionnant à bûches ou à pellets, il a une autonomie qui peut atteindre 10 à 12 heures. Il est également sécuritaire, puisqu'une fois la vitre fermée, il n'existe aucun risque de projection d’étincelles, ni de diffusion de cendres et de poussières dans la pièce.

Sa vitre doit en revanche être régulièrement entretenue et il nécessite un conduit tubé.

Consulter la fiche pratique Ooreka

La cheminée à foyer fermé

Le foyer fermé doit être prévu dès la construction de la cheminée, d'où des travaux importants. Il nécessite lui aussi un conduit tubé. L’air frais de la pièce est récupéré dans le bas du foyer, puis réchauffé, avant de ressortir en haut de la hotte de la cheminée. Son rendement et son autonomie sont pratiquement identiques à ceux d’un insert, avec les mêmes atouts sécuritaires.

Comment bien choisir sa cheminée à bois ?

Les critères sont nombreux et indispensables à connaître.

Dimensions

Si la cheminée à foyer ouvert autorise toutes les configurations, les foyers fermés et les inserts se déclinent en différentes tailles standard : de 55 cm à 89 cm environ. On en trouve également en format XXL, en fonction de l’espace disponible et de l’esthétique souhaitée.

Rendement

Le rendement est le rapport entre l'énergie produite par la cheminée et celle qui est consommée pendant la combustion dans le foyer. Il est exprimé en pourcentage. Plus il est élevé, moins il y a de perte entre l'énergie utilisée et la chaleur produite, et donc plus votre cheminée est économique.

Le rendement varie considérablement en fonction du type de cheminée : autour de 10 % pour une cheminée à foyer ouvert, contre 70 % à plus de 80 % pour une cheminée à foyer fermé ou un insert.

Puissance

La puissance de chauffe représente la quantité de calories restituée par la cheminée lors de la combustion. Elle est généralement exprimée en kilowatts. Elle doit être choisie en fonction de la surface à chauffer, mais aussi de l’isolation de l’habitation, de votre mode de vie, etc.

En effet, une puissance trop faible ne permettra pas d'obtenir la chaleur désirée. Trop importante, elle obligera la cheminée à tourner au ralenti, provoquant une combustion incomplète qui encrassera l'appareil et le conduit de fumées, avec à la clé une surconsommation de combustible et une pollution accrue.

Matériaux

La cheminée peut s'habiller de nombreux matériaux, à choisir en fonction de vos goûts et des propriétés de chacun :

  • le bois, naturel et chaleureux ;
  • la pierre, particulièrement robuste et déclinable en de nombreux types et aspects ;
  • la brique, connue pour son inertie thermique ;
  • le marbre, plus luxueux ;
  • le béton, économique et isolant ;
  • le métal, plus moderne, quelle que soit sa couleur ;
  • ou encore la céramique, à l'aspect rustique.

Combustible

La qualité de la combustion et donc de la chaleur obtenue dépend beaucoup de celle du combustible. Si vous optez pour des bûches, elles doivent être parfaitement sèches, avec un taux d'humidité ne dépassant pas 20 %. Les granulés ou pellets, issus du compactage de sciure et de copeaux, autorisent une autonomie plus importante et sont plus faciles à stocker comme à transporter, mais aussi plus onéreux.

Où installer sa cheminée à bois ?

L'emplacement de votre cheminée est conditionné par celui du conduit de fumées s'il est existant, même si un léger dévoiement est possible. Le plus classique est un emplacement adossé au mur avec la cheminée murale. En angle, c'est une vraie solution gain de place. Centrale, la cheminée offre une meilleure répartition de la chaleur et devient un élément de décoration à part entière. Suspendue, elle est particulièrement design, mais demande un conduit de fumées suffisamment solide pour supporter son poids.

Lire l'article Ooreka

Acheter sa cheminée à bois

Les aides financières

Pour que vous puissiez être éligible au crédit d'impôt pour la transition énergétique (CITE), le rendement de votre cheminée doit être au minimum de 70 %. Elle doit également être installée par un professionnel.

L'éco-prêt à taux zéro peut également vous être accordé, sous certaines conditions, pour l'installation d'une cheminée bois labellisée Flamme Verte.

Prix et points de vente

Comptez, en fonction des caractéristiques de votre cheminée (puissance, rendement, matériaux, etc.) :

  • de 500 € à plus de 5 000 € pour une cheminée à foyer ouvert ;
  • de 500 € à plus de 3 000 € pour un insert ;
  • de 1 000 € à plus de 5 000 € pour une cheminée à foyer fermé.

Vous pouvez acheter votre cheminée directement auprès du professionnel qui vous la posera, mais aussi dans un magasin spécialisé, en grande surface de bricolage ou sur Internet. 

Cheminées et poêles

Cheminées et poêles : votre guide gratuit à télécharger

Vous trouverez au sein de ce guide rédigé par des auteurs spécialisés :

  • Une vision complète pour comprendre le sujet
  • Les infos essentielles sur les types de cheminées
  • Des conseils sur les matériaux, l'installation et l'entretien
Télécharger Mon Guide

Ces pros peuvent vous aider