Sommaire

Le rendement d'une cheminée est un critère important dans le choix de celle-ci. En effet, plus il est élevé, moins elle consomme d'énergie pour produire de la chaleur. Si c'est un point incontournable à prendre en compte au moment de l'achat, il s'agit ensuite de le préserver en utilisant au mieux sa cheminée.

Qu'est-ce qu'un bon rendement pour une cheminée ?

Définition

Le rendement est le rapport entre l'énergie produite par la cheminée et celle qui est consommée pendant la combustion dans le foyer. Il est exprimé en pourcentage. Plus il est élevé, moins il y a de perte entre l'énergie utilisée et la chaleur produite. Donc moins cette chaleur vous coûte cher !

Pourcentage à atteindre

Le rendement varie en fonction du type de cheminée.

  • La cheminée bois à foyer ouvert est la plus mauvaise élève en la matière, puisque son rendement se situe, selon les modèles, entre 10 % et 20 %. Elle est également plus polluante.
  • Du côté des cheminées à foyer fermé et des inserts, le rendement varie entre 70 % et plus de 80 %, 70 % étant considéré comme un bon rendement, 80 % comme un excellent taux.

Sachez également que les cheminées et inserts récents offrent un bien meilleur rendement que des appareils plus anciens.

Attention, si vous souhaitez bénéficier d'un crédit d'impôt, le rendement de votre cheminée doit être au minimum de 70 %. Les cheminées à foyer ouvert n'y sont donc jamais éligibles. La cheminée doit également être installée par un professionnel.

Un rendement également lié à la puissance de la cheminée

La puissance de votre cheminée va influer sur son rendement. Car si elle est trop faible, elle ne permettra pas d'obtenir la chaleur désirée ; à l'inverse, si elle est trop importante, la cheminée tournera au ralenti, provoquant une combustion incomplète qui encrassera l'appareil et le conduit de fumée. D'où une surconsommation de combustible et une pollution accrue.

La puissance de votre cheminée doit donc être choisie en fonction de la surface à chauffer, mais aussi de l’isolation de l’habitation, de votre mode de vie, etc.

Comment augmenter et préserver le rendement de sa cheminée ?

Entre le rendement annoncé et celui obtenu, il peut y avoir une différence importante si vous ne respectez pas les conditions d'utilisation prescrites.

Les accessoires

Certains accessoires peuvent améliorer le rendement de votre cheminée.

  • La plaque foyère, posée au fond du foyer, protège le mur et joue sur l’inertie de son matériau pour restituer la chaleur.
  • Le récupérateur de chaleur prélève quant à lui la chaleur produite par l'appareil pour la redistribuer dans une ou plusieurs pièces. Selon les modèles, il peut être posé directement dans le foyer pour une installation facilitée ou au niveau du conduit d’évacuation des fumées pour un rendement nettement amélioré.
  • Autre possibilité : le modérateur de tirage, motorisé ou non. Fixé sur le conduit de cheminée à la sortie du foyer ou de l'insert, il ajuste le tirage pour optimiser le rendement, mais aussi réduire les émissions polluantes et limiter les problèmes de condensation.

Le combustible

Le bois utilisé en combustible doit être parfaitement sec, faute de quoi la chaleur émise va d'abord être utilisée pour le sécher, avant de chauffer l'habitation. D'où une baisse de rendement, mais aussi de la suie et une pollution accrues. 

Pour les bûches, le taux d'humidité ne doit pas dépasser 20 %. Pour des granulés bois, il ne doit pas excéder 8 %.

Le réglage des arrivées d'air

Des arrivées d'air bouchées vont encrasser la cheminée ou l'insert et perturber la combustion, diminuant ainsi le rendement en augmentant la consommation énergétique.

La gestion des flambées

Si votre cheminée est à bûches, attention aux trop grandes flambées dans un foyer trop empli : elles occasionneraient une surchauffe, néfaste à l’appareil et à son rendement.

L'entretien

Un entretien régulier de la cheminée est indispensable pour préserver son rendement, sa durée de vie, et bien sûr pour limiter le risque d'incendie. Il est ainsi impératif d'enlever régulièrement les cendres, de nettoyer le foyer et de retirer la suie de la vitre s'il y en a une. Un ramonage mécanique du conduit, effectué par un professionnel, est également obligatoire deux fois par an.

Lire l'article Ooreka
Cheminées et poêles

Cheminées et poêles : votre guide gratuit à télécharger

Vous trouverez au sein de ce guide rédigé par des auteurs spécialisés :

  • Une vision complète pour comprendre le sujet
  • Les infos essentielles sur les types de cheminées
  • Des conseils sur les matériaux, l'installation et l'entretien
Télécharger Mon Guide

Ces pros peuvent vous aider